Que peut-on comprendre de l’assurance pour le ski hors-piste ?

Que peut-on comprendre de l’assurance pour le ski hors-piste ?

février 9, 2021 Non Par ThomasAssure

Vous êtes fan du ski hors-piste ? Si oui, vous allez devoir faire très attention si vous en pratiquez. En cas de pépins, nombreuses sont les assurances qui ne prendront pas en charge vos frais de secours et de rapatriement.

Pour bénéficier de remboursement, il serait donc judicieux de faire recours à une compagnie offrant des garanties spécifiques pour le ski hors-piste. L’assurance pour le ski hors-piste, comment marche-t-elle ? Nous vous présentons tout ce qu’il urge de comprendre avant de vous lancer hors des sentiers battus.

Le ski hors-piste face aux assurances

Même si la pratique du ski hors-piste n’est pas illégale, elle reste à vos risques et périls. En cas d’accident en effet, vous pouvez faire face à de nombreuses dépenses. La question de la couverture par une assurance pour le ski hors-piste se pose très souvent à cause du nombre d’accidents qui peut en résulter.

Que faire avant toute chose ?

Le ski hors-piste ne fait qu’accroître les risques d’accidents dans la pratique des sports de glisse. Une assurance pour le ski hors-piste serait donc la bienvenue. Cependant, vous avez la possibilité de jouir d’un remboursement d’une partie de vos frais médicaux grâce à la sécurité sociale en cas d’accident. Mais avant de songer à vous lancer sur les pistes par exemple, vous devez être informé sur certaines disponibilités.

Il va falloir prendre connaissance au préalable sur la couverture qu’offre votre complémentaire santé. Cette dernière peut prendre en charge les soins annexes ou même les frais d’assistance en cas d’immobilisation. Le cas échéant, une souscription à des options serait l’idéale.

La vérification de vos contrats d’assurance pour être sûr qu’ils prennent en compte le ski hors-piste est primordial.

Certains bons réflexes doivent également être connus même si vous disposez d’une assurance pour le ski hors-piste. S’informer sur les conditions météo pourrait montrer toute son importance pour prévenir les risques d’avalanche. Aussi, il va falloir prévenir votre entourage sur vos trajets ainsi que vous munir d’une ceinture émetteur.

Le ski hors-piste bénéficie-t-il d’une couverture ?

En effet, le ski hors-piste n’est pas couvert par les assurances traditionnelles. Il fait le plus souvent objet des exclusions dans un contrat. En cas d’accidents, les frais de secours et autre devraient être à votre charge. Néanmoins, une assurance pour le ski hors-piste est envisageable et relève quelques particularités.

C’est ainsi si que vous aurez la possibilité de bénéficier d’éventuels remboursements si vous remplissez certaines conditions. En cas de souscription à une garantie neige et montagne au moyen d’une carte bancaire premium, une assurance pour le ski hors-piste serait possible.

Elle pourra prendre à sa charge et frais de secours, ainsi que de recherche liés au hors-piste.

Cependant, avant de bénéficier d’une telle garantie, vous deviez avoir payé la location par le biais de votre carte. Aussi, une assurance pour le ski hors-piste peut être proposée par certaines assurances ski spécifiques. Il s’agit de celles dont les cabines sont chargées de la vente, ou celles qu’offrent certaines compagnies d’assurance.

L’illustration parfaite provient des assurances mises à disposition par la Fédération française de Ski, et même la Fédération française des clubs alpins et de montagne. Il s’agit d’organismes offrant une assurance pour le ski hors-piste. Néanmoins, les garanties proposées concernent uniquement le ski hors-piste dont l’accessibilité est possible depuis les remontées mécaniques.

La prise en charge du hors-piste : comment ça marche ?

Concernant ce volet, il faudra noter que la prise en charge d’une assurance pour le ski hors-piste dépendra de la zone où le hors-piste est pratiqué. A ce niveau, de nombreux facteurs entrent en jeu.

Accident dans un endroit présentant une accessibilité aux remontées mécaniques

Dans ce contexte, ce sera à la commune de prendre à sa charge la gestion des secours. Elle a la possibilité d’octroyer cette initiative à un opérateur privé.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’exploitant de remontées mécaniques. Par la suite, une partie des frais des opérations pourrait être à votre charge sur demande de la municipalité.

Il s’agit des frais entrants dans la recherche, le transport et autres, que les pisteurs secouristes auraient facturés au préalable. Les tarifs des frais de secours sont établis librement par les communes et vous pouvez en prendre connaissance en bas des pistes. La minute en hélicoptère par exemple peut s’élever à des dizaines d’euros. Une assurance pour le ski hors-piste montre toute son importance ici.

Accident au-delà des remontées mécaniques et hors du domaine skiable

Ici, la gratuité des secours en montagne entre en jeu. Ce sera aux services de l’Etat à l’instar des sapeurs-pompiers, des CRS montagne voire gendarmes de haute montagne de vous secourir. Par la suite, les frais occasionnés seront supportés par la collectivité.

Vous n’aurez donc pas à faire intervenir ici votre assurance pour le ski hors-piste.

Néanmoins, vos frais médicaux ne seront pas couverts. Aussi, une imprécision demeure pour l’heure face à la différence entre le « hors-pistes » et le « ski hors du domaine skiable ». Une variation peut être observée en fonction des domaines. Cela pourrait influencer la gratuité ou la facturation sur la délimitation des zones de secours.

Le ski hors-piste quand un guide vous accompagne

Vous pouvez subir un accident en pratiquant du ski en haute montagne sous la supervision d’un guide agréé. Ici, les frais ne devraient pas être pris en charge par votre assurance pour le ski hors-piste. En effet, ce sera votre guide qui prendra en charge la responsabilité.

Un guide agréé est censé suivre des skieurs dont il a la certitude que leurs niveaux est idéal pour qu’ils puissent s’aventurer dans une virée hors-piste. La prise en charge des dommages sera réalisée par l’assurance responsabilité civile professionnelle du guide.

De tout ce qui précède, la pratique du ski hors-piste bien que passionnante, relève de nombreuses prises de risques. Faire recours à une assurance pour le ski hors-piste serait la meilleure alternative.

Puisque toutes les compagnies d’assurance n’en proposent pas, il faudra l’adapter à vos garanties. Vous pouvez cependant bénéficier de certaines prises en charge partielle en cas d’accidents dans des zones.